google-site-verification=9kZ1-TLJU3btufQKk09BcQL3_RFDhzc0x40fjtww-xc
  • laurence.brzozowski

Eveillez votre créativité... Dormez comme Dali !

Mis à jour : 21 mai 2019

Quoi de plus important que de savoir gérer sa fatigue dans nos journées où les sollicitations sont multiples, permanentes et nous empêchent de nous ressourcer. Et parfois, on pense se ressourcer en stoppant son travail et en consultant son réseau social préféré, mais ce sont à nouveaux des milliers de stimuli qui nous empêchent de mettre notre esprit et notre corps au repos.


Essayez là, maintenant, de fermer les yeux 30 secondes. Fermez les yeux et ne cherchez pas à faire quoi que ce soit. N'écoutez pas votre respiration, n'écoutez pas vos pensées. Juste être là sous vos paupières fermées... Que ressentez-vous ?


Peut-être vous dites-vous que vous n'avez pas le temps... Votre travail exige de vous que vous soyez toujours en éveil parce que vous avez trop de choses à faire et que vous êtes déjà en retard. Alors, pas le temps pour ça !

Peut-être vous dites-vous que vous risquez fort de vous endormir... Parce que vous êtes simplement crevé, lessivé !

Vous savez pourtant que faire une sieste, un petit somme est la meilleure manière de vous "rafraîchir" pour vous ré-ouvrir aux priorités de la vie, et régénérer les batteries. Celles du corps qui sera ensuite plus alerte. Et celles de l'esprit, qui s'élargira vers plus de créativité, de conscience éclairée...


Mais comment faire quand on est au travail ou dans un environnement qui ne permet pas de "s'absenter" ?


"J'ai souvent imaginé et représenté le monstre du sommeil comme une lourde tête géante avec un corps filiforme soutenu en équilibre par les béquilles de la réalité. Lorsque ces béquilles se brisent, nous avons la sensation de "tomber". La plupart de mes lecteurs ont expérimenté cette sensation de tomber brusquement dans le vide, juste à la minute ou le sommeil va les gagner complètement. Réveillés en sursaut, le cœur agité par un tremblement convulsif, vous ne vous doutez pas toujours que cette sensation est une réminiscence de l'expulsion de l'accouchement." Salvador Dalí

Dali nous révèle ici SA solution :

La méthode de Dali est une des plus simple et des plus efficaces qui existe. Avant de vous dévoiler le texte truculent et fantasque du peintre décrivant cette méthode, je vous la synthétise ici en quelques lignes... Parce que je sais que vos minutes sont comptées !

Elle consiste à s'installer dans une position confortable, avec un objet dans la main. Et de se laisser aller,

- en écoutant son rythme interne, sa respiration, les battements du coeur,

- en imaginant une vague ou un souffle qui caresse chaque zone du corps et dépose un voile de calme

- ou en rêvant à un endroit agréable et en détaillant chaque particularité de cette ressource...

Quand l'objet tombe au sol (si le sol est moquetté, placez un bol, une assiette, n'importe quoi qui fera du bruit), vous vous réveillez. Et voilà !

Vous aurez dormi le temps nécessaire pour récupérer.


La méthode de son éminence dans le texte :


« Je dois ma connaissance du sommeil avec une clé au fait qu’il fut pratiqué par les capucins de Tolède.

Mais, plus tard, revenant de Genève en automobile avec mon grand ami le peintre José Maria Sert, celui-ci m’expliqua, dans une conversation mémorable sur les différents types de sommeil selon les arts, que « le somme avec une clé » était traditionnellement pratiqué par les peintres aviso des dessins architectoniques, qui avaient besoin, pour exercer leur métier, d’une main exceptionnellement sûre et calme.

Pour pratiquer le « sommeil avec une clé » , asseyez-vous dans un fauteuil osseux, de préférence de style espagnol, la tête renversée appuyée sur le cuir tendu du dossier.

Vos deux mains doivent pendre en dehors des bras du fauteuil auxquels les vôtres seront soudés dans un affaissement de totale relaxation.

Vos poignets seront maintenus dans le vide et auront été lubrifiés préalablement avec de l’essence d’aspic, qui facilitera l’engourdissement de vos mains au moment où le sommeil approche, les emplissant des fourmillements de la main morte, qui sont en réalité des contre-démangeaisons, les fourmis physiques, antidotes de celles, psychiques, de votre redoutable impatience à peindre.

Dans cette position, vous tiendrez une lourde clé que vous garderez suspendue, serrée délicatement entre les extrémités du pouce et de l’index de votre main gauche.

Sous la clé, vous aurez au préalable placé par terre une assiette à l’envers.

Ayant terminé ces préparatifs, vous n’aurez qu’à vous laisser envahir progressivement par le sommeil serein de l’après-midi, comme la goutte spirituelle d’anisette de votre âme montant dans le cube de sucre de votre corps.

Lorsque la clé tombera de vos doigts, le bruit de sa chute sur l’assiette retournée vous réveillera sûrement, et vous pouvez être sûr également que ce moment fugitif, où vous avez à peine perdu conscience, et pendant lequel vous ne pouvez pas être certain d’avoir vraiment dormi, est entièrement suffisant vu que vous n’avez pas besoin d’une seconde de plus pour que votre être physique et psychique tout entier soit reposé. »


© be-sophrologie. Laurence Brzozowski Sophrologue Marcq-En-Baroeul, Lille, Mouvaux, Bondues, Croix, Wasquehal, La Madeleine, Lambersart

Gestion du stress, gestion des douleurs, gestion des émotions, bien-être, développer la confiance en soi, la qualité de vie au travail, l'équilibre personnel, s'affirmer en conscience, améliorer le sommeil, gérer les acouphènes, améliorer les performances dans le sport, favoriser la collaboration en entreprise... 

Cabinet : 124 bis avenue Foch - Marcq-en-Baroeul

06 62 80 52 26

Prendre un RDV via Doctolobib 

Powered by B3 2019.

Mentions légales. Conditions générales