google-site-verification=9kZ1-TLJU3btufQKk09BcQL3_RFDhzc0x40fjtww-xc
  • laurence.brzozowski

D'Alexeï Stakhanov au Burn-Out... ou comment éviter le cercle vicieux du dépassement de soi !

A l'occasion de la sortie le 15 novembre dernier du livre de Philippe Thewissen , "Le stakhanoviste : burn-out, enfer ou renaissance ?", be-sophrologie détaille les symptômes de ce syndrome bien spécifique, lié à l'activité professionnelle.



Burnout ou syndrome de l'épuisement...

Devenu un terme courant, cet anglicisme révèle le mal d'une société moderne ultra-productive et tendue vers la performance par tous les moyens. Et pourtant ce mal n'est certainement pas récent. Il a fallu près d'un siècle pour en percevoir les conséquences nocives pour les individus et les organismes, entreprises ou institutions qui les emploient.


Mais pourquoi cette dérive ? La performance au travail est à la fois une valeur pour l'entreprise, et peut-être un piège pour ses employés. La notion de Stakhanovisme vient d'Alexeï Stakhanov, un mineur de charbon soviétique qui améliora considérablement son rendement dans les années 1930. Ledit rendement devint la norme, et ses camarades durent s’aligner sur lui. Autant dire que ceux-ci ne l’appréciaient que modérément. La propagande soviétique a fait de lui un héros de « l’émulation socialiste », et son patronyme est ensuite devenu nom commun. Derrière ce mot, se cache le mécanisme vicieux qui entraine des travailleurs consciencieux et performants à repousser toujours plus loin les limites du dépassement de soi...


Nous sommes certainement nombreux à avoir ressenti une forme d'épuisement tellement intense que les vacances semblaient être la seule issue pour soulager nos tensions et malaises récurrents. Pourtant, au retour des vacances certains d'entre nous ne se sentent pas complètement ressourcés, voire, ne tiennent que quelques jours avant de ressentir tous les symptômes de l'épuisement au travail. Etouffements, manque de concentration, douleurs, vertige, sommeil perturbé entrainement fatigues et baisse d'énergie... Les symptômes apparaissent souvent par paquet, comme pour nous signaler l'urgence de s'arrêter.


"Suis-je en train de faire un burn-out ?" Si ce terme anglais n'a toujours pas rencontré de consensus scientifique, il répond à une liste de symptômes précis, identifiés au gré des centaines d'études menées sur le sujet.



Quelque soit votre degré d'épuisement, la sophrologie peut être une aide précieuse pour vous aider à vous poser sur vos ressentis, à évacuer la pression et les tensions, à prendre du recul sur les éléments déclencheurs ou amplificateurs du stress et à gérer l'angoisse et la fatigue qui accompagnent le burnout.


Pour tester votre degré d'épuisement et prendre conscience du niveau d'urgence à être pris en charge, plusieurs tests sont proposés. Be-sophrologie a sélectionné 2 d'entre eux pour vous y aider :

- A partir d'une étude réalisée par la psychiatre française Marie-Pierre Guiho-Bailly, FranceTV info a listé les douze signes qui précèdent l'effondrement physique et psychique propre à un burn out. Vous pourrez mesurer directement votre niveau d'épuisement tenant compte de vos symptômes mais aussi de vos comportements révélateurs :

Faites le test ICI

- Le test CBI (Copenhague Burnout Inventory - Kristensen, Borritz, Villadsen, Christensen - 2005) permet lui de déterminer votre degré d'épuisement sur les 3 trois dimensions du burnout : l'épuisement personnel, l'épuisement professionnel et l'épuisement relationnel.

Faites le test ICI

Avertissement : ces tests n'ont d'autre vocation que de vous permettre une auto-évaluation prudente de votre état d'épuisement professionnel. Le résultat n'a en aucun cas valeur de diagnostic médical. Ils peuvent toutefois vous renseigner quant à l'opportunité de chercher une aide médicale et/ou psychothérapeutique. Seul votre médecin traitant est compétent pour tout avis concernant l'instauration, la modification ou l'arrêt d'un traitement médicamenteux.


Pour en revenir à la référence littéraire : l'auteur du livre "Stakhanoviste : burn-out, enfer ou renaissance ?" Philippe Thewissen était cadre dans une des entreprises de conseil les plus prestigieuses d'Europe. Tout réussit à Philippe. Professionnellement, il a atteint à moins de quarante ans des sommets que peu de gens connaissent en fin de carrière.Chaque année, dans son entreprise, les objectifs de vente sont augmentés. La pression est permanente. L'empathie, inexistante. Seuls comptent les résultats, les chiffres, les bénéfices.Au fil du temps, la vie de Philippe se détricote : addictions, épuisement, anxiété... Au détour d'une visite médicale, le diagnostic est posé : burn-out sévère. Afin d'échapper à la dépression, il met progressivement en place des mécanismes de défense, des espaces de liberté, renoue avec lui-même comme avec les siens et construit une nouvelle vie. Conscient cette fois de sa fragilité. Loin d'être un simple livre sur le burn-out, c'est surtout un témoignage passionnant, qui aide à comprendre les pièges de la société moderne, des entreprises guidées par le seul chiffre d'affaires et le rendement, sans considération pour l'aspect humain, parfois jusqu'à la mort. Et surtout, il montre comment rebondir et s'envoler, plutôt que replonger et couler...


© be-sophrologie. Laurence Brzozowski Sophrologue Marcq-En-Baroeul, Lille, Mouvaux, Bondues, Croix, Wasquehal, La Madeleine, Lambersart

Gestion du stress, gestion des douleurs, gestion des émotions, bien-être, développer la confiance en soi, la qualité de vie au travail, l'équilibre personnel, s'affirmer en conscience, améliorer le sommeil, gérer les acouphènes, améliorer les performances dans le sport, favoriser la collaboration en entreprise... 

Cabinet : 124 bis avenue Foch - Marcq-en-Baroeul

06 62 80 52 26

Prendre un RDV via Doctolobib 

Powered by B3 2019.

Mentions légales. Conditions générales